Ces amplis qui n'existent pas

Sur hp-guitare.com, on parle de haut-parleurs, certes, mais j'ai aussi envie aujourd'hui de parler d'amplis guitares.
Cela dit, je ne vais pas parler de n'importe quels amplis. Je vais vous entretenir de ces amplis qui n'existent pas.
Comprenez-moi bien, je ne veux pas parler des amplis qui n'existent plus ou qui ne sont plus fabriqués, je veux bel et bien parler de ces amplis aux catalogues de certaines marques que vous ne verrez jamais qu'en photo, sauf à mener des recherches avec l'appui d'INTERPOL.

Pourquoi parler de ces amplis alors qu'il est de toute façon impossible de les acquérir ? Pourquoi se faire du mal ? Et bien principalement parce-que j'ai envie de passer le temps.

Comment l'histoire commence

Tout commence un soir de décembre lorsque durant un concert, mon Marshall 5275 décide de rendre l'âme. Bien que sympathique, ce n'était pas un excellent ampli. C'est donc sans regret que je me mets en quête d'un nouveau combo, plus fiable et si possible avec un meilleur son. Jouant essentiellement du jazz, je cherche de préférence un combo tout lampe car les amplis transistors ne m'avaient pas convaincus. Je cherche un ampli ayant une grosse dynamique, capable de conserver un son clair à haut volume, avec une reverb, et pas trop dur à transporter (un ampli léger en somme). La cerise sur le gateau serait un ampli que je n'aurais pas à amener chez le technicien pour changer les lampes, donc un ampli avec autobias (ou cathode-bias automatique, enfin la technologie comme la dénomination change d'un constructeur à l'autre). Et là, c'est le drame... (pour citer un présentateur du JT de France 3 Aquitaine)

Les amplis qui n'existent pas

Traynor YCV40

l'ampli Traynor YCV40
Présenté comme ayant le son d'un vieux Fender Blackface, les buzz en moins grâce à un système de filaments DC sur les lampes du préamp et un ajustement automatique du bias tout au long de la vie des lampes, le Traynor YCV40 semble indubitablement être un très bon choix selon mes critères. A 40 watts, avec un haut parleur Celestion Seventy-80, haut parleur très honnête malgré un rendement pas très élevé, je devrais réussir à conserver un son clair quand je le souhaite.
Fonctionnant avec deux lampes de puissance 6L6, ça semble être une sorte de "demi-twin reverb" si on peut dire, et c'est exactement ce que je recherche.
Les avis très positifs sur le web américain ne font que conforter mon projet d'essayer cet ampli.

Mais c'est là que frappe la dure réalité: cet ampli n'existe en fait pas.
Il a pourtant bien un distributeur en France et une petite poignée de magasins en Europe l'ont bien à leur catalogue. Mais tout ceci est virtuel car jamais vous n'en verrez un en face de vous.
Certains verront peut-être cet ampli en vidéo sur Youtube. Certes, mais comme pour l'extra-terrestre de Roswell, c'est toujours sur le sol américain que sont filmées ces vidéos. Il est probable que ces films ne soient que l'oeuvre de plaisantins, voire de manipulateurs sans scrupules.

Koch Studiotone XL

l'ampli Koch Studiotone XL



Ampli prometteur s'il en est, le Koch Studiotone XL est censé être une version plus puissante du Koch Studiotone. En effet, si la plus-part des guitaristes l'ayant essayé ne tarissent pas d'éloges sur le son clair du Studiotone, beaucoup regrettent qu'il crunche assez rapidement dès qu'on pousse le bouton de volume, ne permettant pas de jouer avec des batteurs énergiques sans être repiqué par une sono. Dommage.
Pourtant, on repère chez certaines boutiques en ligne européennes un superbe Koch Studiotone XL. Toujours en EL84 (4 lampes au lieu de 2), toujours avec une reverb, le Studiotone XL semble être le jumeau du Studiotone sur les photos, tout en affichant 40 watts au lieu de 20.
Mais la mention "coming soon" présente depuis plus de 6 mois nous ramène vite à la dure réalité. Il n'existe pas de Studiotone XL. C'est une illusion.
Et même si dans l'avenir, un Koch Studiotone XL devait être fabriqué, jamais il ne franchirait la frontière française car les douaniers les traquent et les détruisent juste pour le plaisir.
Exit donc, le Studiotone XL.


Groove Tubes Soul-O-30 (112)

l'ampli Groove Tubes Soul-O-30
Avec le Groove Tubes Soul-O-30, on touche vraiment à l'essence de l'ampli mystère. Si cet ampli existe, ça doit être sur une autre planète car il semble qu'aucun terrien ne soit jamais rentré en contact avec le Soul-O-30.
Pourtant, sur le papier (comme dirait Jean Michel Larqué) il apparaît comme un ampli enviable à plus d'un titre.

Les plus:
Les moins:

Evans JE200

l'ampli Evan's JE200




Il s'agit d'un ampli transistor de 200 Watts avec un haut-parleur 12 pouces à aimant Neodymium. Les boutons de façade rappellent les amplis Fender (et on sait que ce qui fait le son dans un ampli guitare, c'est surtout la qualité des boutons de façade).
A moins de 14 kilos avec une reverb, cet ampli est réputé aux USA pour se rapprocher du son de certains Fender à lampes. Il semble être un choix pertinent pour le Blues et le Jazz.
Mais... vous connaissez la suite.











Visual Sound Workhorse Pony

Le Workhorse Pony de Visual Sound
Le Visual Sound Pony est un combo guitare un peu spécial. Sorti fin 2006, cet ampli fait un peu figure de Calimero des amplis à lampes, en tout cas en Europe.
Personne n'en veut dans sa boutique !
Est-ce justifié ?
La marque Visual Sound nous gratifie depuis plusieurs années d'excellentes pédales à la fois innovantes et au son naturel et authentique (ceux qui ont essayé la "Route 66" savent sans doute de quoi je parle).
Là encore la marque entend innover tout en restant fidèle aux sonorités chères aux guitaristes.
Il s'agit donc d'un ampli monocanal de 30 watts, dédié aux sons clairs dans le style Fender Twin Reverb, et conçu pour accepter avec bonheur les pédales (notamment bien sûr, celles de la marque).
Les innovations:
Alors pourquoi, si le Visual Sound Pony a tant d'atoûts, est-il si mal distribué ? Je ne peux que faire deux hypothèses:

Conclusion:

Pas toujours simple de trouver un ampli en Europe lorsqu'on cherche autre chose qu'un ampli d'appartement ou une tête high gain. Il est toujours possible de se consoler en grignotant du nougât devant les épisodes de "L'homme du Picardie", mais certains restent frustrés malgré tout. Courage !